WHISPERING TALES – Ad Abolendam – 2012

Publié le par heavy-metal-kid

ww.jpg

 

Un an après la sortie du très réussis « Echoes Of Perversion », WHISPERING TALES revient avec un nouvel EP de 3 morceaux et 30 minutes intitulé « Ad Abolendam » qui nous entrainera, à travers les siècles dans le monde de l’inquisition et de l’intolérance et l’obscurantisme de l’église catholique face à toute pensée ou croyance différente.

Le premier titre, long morceau en plusieurs partis nous amène pour une triste balade au Pays Cathare et sur les traces du bucher de Montségur. Tour à tour doux ou violent, les ambiances s’enchainent comme sait si bien le faire WHISPERING TALES, tantôt lorgnant vers le progressif, tantôt très Métal, tantôt symphonique, on se laisse entrainé par l’histoire racontée par la chanteuse Lucie d’une voix douce pleine d’émotion, de mélancolie  d’où l’angoisse et les coups de colères ne sont jamais très loin.

Nous passons ensuite à Limpieza de Sangre, le morceau le plus court du Ep mais aussi le plus violent. La musique ce fait plus lourde, le chant devient menaçant Le cris « Limpezia de Sangre » au milieu du morceau est saisissant et la langue espagnole passe très bien dans cette ambiance un peu folle, ou la colère gronde, sans jamais vraiment exploser. A noter une magnifique intro Hispanisante et la présence d’un piano du plus bel effet. On est très proche de certains groupes de power métal.

Arrive enfin le troisième et dernier morceau « Sidereus Nuncius » dans la tête de Galilée ! Morceau Heavy avec duel de guitares, orgues menaçante toujours cette voix entêtante. Ca déboule, et ça écrase tout sur son passage. Et quand ça se calme, c’est pour devenir encore plus menaçant et orageux.

 Un album à tiroir, avec un tas d’ambiances différente, qui réussit  à allier rage et douceur, modernité et classique, passage très lourd ou quasiment planant. Pleins d’idée musicale, mélodique, bien interprété. Tout comme son prédécesseur,  il est accessible dès la première écoute, ce qui ne l’empêche pas d’être rempli  d’un tas d’idée et subtilité qu’on découvrira à mesure des écoutes au détour d’un morceau. Un album qui devient de plus en plus prenant avec le temps.

 

Page facebook : link

Site Whispering Tales : link

 

Publié dans Chroniques albums

Commenter cet article

eric 31/10/2012 18:14

superbe, apres avoir lu ce que tu as ecrit, je me suis dit faut que j'écoute pour voir . Hé bien j'ai eu droit à 3 extraits. On peu dire que c'est surprenant , c'est bon. Il y a m^me des orgues sur
le n°3. J'ai pas eu de voix sur les extraits que j'ai ecouté, faudra que je cherche. en conclusion tres bon